Suivi d’un nourrisson

Suivi d’un nourrisson, d’un enfant et d’un adolescent normal

Dépistage des troubles visuels

Le développement de la fonction visuelle se fait dans les 3 premières années de vie.

Un enfant sur six de moins de 6 ans présente un trouble visuel. Le dépistage précoce de ces anomalies permet de prendre les mesures thérapeutiques et sociales le plus tôt possible afin d’éviter les séquelles irréversibles potentiellement curables comme l’amblyopie sur amétropie par exemple.

Un dépistage systématique est obligatoire.

1 : Examen clinique :

1-1: A tout âge :

On vérifie l’aspect des globes oculaires :

La symétrie , la taille, la lueur pupillaire, l’ouverture palpébrale, la transparence cornéenne, l’iris.

Un fond d’œil est possible dès la naissance après dilatation et utilisation  d’un casque qui permet une ophtalmoscopie indirecte (casque de Schepens).

En cas d’anomalie à l’examen clinique, un examen ophtalmologique complet est toujours possible sous anesthésie générale. On utilise un microscope avec une lampe à fente associée.

1-2 : Développement de la fonction visuelle en fonction de l’âge :

1-2-1 : Nouveau né à terme :

Reflex photomoteur direct et consensuel lent et de faible amplitude

Fermeture et élévation des globes en lumière forte

1-2-2 : Un mois :

Reflex de poursuite vers un objet à 30 cm qui bouge doucement devant

1-2-3 : 3 mois :

Réflexe de fusion et de coordination binoculaire

Reflex de fixation sur un objet fixe, vision des formes, du visage maternel

Sourire-réponse

1-2-4 : 5 mois :

Réflexe de coordination œil-tête-main

1-2-5 : 9 mois :

Bébé vision : examen qui permet de tester la poursuite réflexe œil par œil du nourrisson avec des images de plus en plus petites. Recherche une amblyopie ou un strabisme précoce. Il permet de tester aussi l’oculomotricité.

1-2-6 : 1 an :

Une mesure de la réfraction sous cycloplégique est possible avec un autoréfractomètre portable ou à la skiascopie.

Fig 1 : Auto réfractomètre portable

 

 

1-2-7 : 2ans:

A partir de 2 ans l’acuité visuelle est mesurable par des tests spécifiques (images). La mesure de l’acuité visuelle est plus grossière à cet âge mais permet d’apporter des informations comparatives entres les deux yeux importantes.

1-2-8 : Au delà de 3 ans :

Examen ophtalmologique classique qui est limité par la coopération de l’enfant.

2 : Signes de malvoyance ou d’anomalies de la fonction visuelle :

2-1 : Comportement :

Enfant anormalement calme.

Absence de sourire, indifférence à l’entourage, maladroit, ne pouvant prendre les objets, tombant.

2-2 : Signes ophtalmologiques :

Errance du regard : l’enfant ne fixe pas, son regard balaye dans toutes les directions.

Incoordination oculaire

Nystagmus : saccade oculaires

Strabisme

Fig : Strabisme convergent

Signe digito-oculaire de Francheschetti : l’enfant appuis sur ses globes oculaires ce qui provoque une stimulation rétinienne  (phosphènes)

Torticolis

Leucocorie (pupille blanche), doit faire évoquer une cataracte congénitale ou un rétinoblastome entres autres.

 

Fig : Leucocorie de l’œil gauche. Reflet pupillaire blanc.

 

Toutes malformations du globe oculaire à l’inspection.

3 : Principales pathologies :

En premier les amétropies unilatérales non corrigées entraînant une amblyopie irréversible au delà de 5 ans.

Les strabismes pouvant entraîner aussi des amblyopies irréversibles.

Les cataractes congénitales qu’on évoque devant une leucocorie. Elles peuvent être opéré des les premiers jours de vie.

Fig : Cataracte congénitale, examen sous anesthésie générale

 

 

Le glaucome congénitale devant une buphtalmie (gros globe), une mégalocornée (grosse cornée), une cornée trouble par un œdème cornéen, un larmoiment. Il est souvent bilatéral. Il doit être opéré en urgence avant de provoquer des dégâts irréversibles.

Fig : Glaucome congénital billatéral (examen sous anesthésie générale): buphtalmie, mégalocornée, cornée trouble

    

Les malformations : anophtalmies, microphtalmies, colobome irien, colobome choroio-rétinien, aniridie.

Les pathologies dégénératives héréditaires : hérédo-dégénérescence rétinienne ou atrophie optique congénitale (atrophie optique de Leber).

Rétinopathie des prématurés : on réalise un fond d’œil sous anesthésie générale à partir de la 4ème semaine après la naissance. On adapte le traitement en fonction (laser, cryo application, chirurgie).

 

4 : Examens ophtalmologiques obligatoires :

 

8ème jour
4ème mois
9ème mois
24ème mois
6 ans (entrée au CP)
Ce sont des examens de dépistage, on adapte la conduite à tenir en fonction de la normalité ou pas de l’examen.

Ils sont réalisés par le pédiatre ou le médecin généraliste. Une consultation en ophtalmologie est demandée en cas d’anomalies.

 

Les Maladies de l'oeil

Plus d'articles médicaux

Anatomie de l’oeil

Rappels Anatomiques: Ce chapitre reprend quelques points anatomiques qui permettent par la suite de mieux appréhender la pathologie ophtalmologique.

LIRE »